Accueil

S'identifier | S'enregistrer
fr -
Recherche personnalisée
Accueil » ENRAYONS LA PROLIFERATION DES CHATS » Le cycle de la chatte
Le cycle de la chatte

Le cycle de la chatte

 

La puberté survient chez les chattes en moyenne vers l’âge de 6 à 8 mois.

Une chatte née à la fin du printemps ou au début de l'été atteindra sa puberté au moment où les chattes entrent en période d'inactivité sexuelle (octobre à janvier) : elle risque donc de n'avoir ses premières chaleurs qu'au printemps suivant lorsqu'elle aura 12 mois. Au contraire, les chattes nées en fin d'hiver peuvent être en chaleur dès l'été, soit vers 4-5 mois.

 

Le déclenchement des chaleurs de la chatte est fonction de la durée de luminosité du jour : on observe un anoestrus (absence de chaleurs) pendant les mois d’hiver (octobre à fin janvier) : cela ne s’applique pas toujours aux chattes d’appartement qui peuvent être en chaleur pendant ces mois-là, bénéficiant de plus de lumière qu’à l’extérieur.

 

Les périodes de chaleur s’appliquent donc en général de fin janvier à septembre tous les 15 jours à un mois pendant environs 1 semaine, avec deux pics, l’un le plus marqué en février-mars, l’autre en mai, jusqu’à ce que la chatte soit fécondée.

 

Le cycle de la chatte sera donc s'il n'y a pas de saillie, anovulatoire, et de fait un nouveau cycle lui succèdera immédiatement.

 

L’ovulation est provoquée, c’est-à-dire qu’elle a lieu lors de l’accouplement avec le(s) mâle(s), ce qui implique une forte probabilité de gestation ! Il peut y avoir plusieurs pères différents dans une portée.

 

Contrairement aux chiennes, les chattes ne présentent pas de saignements lors des chaleurs :

  • La chatte frotte sa tête et son cou contre les objets en permanence,
  • Elle se roule au sol sur le dos,
  • Elle vocalise,
  • Elle est plus agitée, demande à sortir plus souvent et peut uriner plus souvent,
  • Lorsqu'on la caresse, elle cambre le dos. Position de lordose : couchée sur ventre avec les pattes arrières redressées,
  • Souvent plus affectueuses, certaines peuvent devenir plus agressives…

 

Il n’existe pas de ménopause chez la chatte, et même si cela n’est pas conseillé, elle peut avoir des petits jusqu’à un âge avancé…

 

La stérilisation : la solution à la prolifération

 

La reproduction n'est absolument pas un besoin vital. Il faut se garder de tout anthropomorphisme : votre chatte ne ressentira jamais la moindre frustration de ne jamais avoir eu de portée. Ses chatons une fois adultes deviennent à ses yeux des chats comme les autres... Par ailleurs, l'accouplement est très violent.

En outre, il est désormais prouvé qu'une femelle stérilisée avant ses premières chaleurs ne risque quasiment jamais de développer de cancer mammaire. De même, une chatte stérilisée ne sera jamais sujette aux infections génitales dont les conséquences peuvent être gravissimes.

De plus, certaines personnes n'aiment pas forcément les chats. Etant donné la vitesse de l'accroissement de la population féline, la stérilisation est un atout : un quartier envahi de chats peut amener à des actes cruels de la part de personnes excédées... tels que des empoisonnements... certaines personnes les tuent même avec des armes à feu ou d'autres procédés peu intègres. Afin de nous liguer contre de tels actes, soyons responsables, stérilisons !

Enfin, la stérilisation est l'un des moyens d'enrayer la contagion de certaines maladies telles que leucose (Felv) ou sida des chats (Fiv) transmissibles par voie sexuelle, blessures profondes (bagarres), ou même l'urine (Felv). Pensez à vacciner vos minous contre la leucose !

Envoyer à un ami Imprimer

Newsletter


Inscription
Désinscription

Contactez-nous

Contactez-nousContactez-nous